Elevage : un détecteur anticipé de maladie pour empêcher sa prolifération et préserver l’utilisation d’antibiotiques !

Publié le : 22 avril 20214 mins de lecture

Un petit instrument révolutionnaire a fait son apparition dans le monde de l’élevage. Il est utilisé pour anticiper la détection des maladies des bétails, apparemment en bonne santé. C’est une méthode de diagnostic précoce, qui se base sur la mesure des taux de différents molécules et nutriments. Si les valeurs se situent au-delà des références, l’animal est tout de suite isolé et traité, pour éviter une prolifération excessive de la maladie.

Les principes de détecteur de maladies

Les principes sont similaires à celui du glucomètre humain. Le détecteur de maladies pour les animaux se repose sur la nanotechnologie. Les liquides biologiques de l’animal sont prélevés et placés dans les bâtonnets de détection. Le sang est la référence, et pour les vaches laitières, vous pouvez utiliser le lait. Une à deux gouttes suffisent. Les particules à détecter sont les cétones et les autres marqueurs biologiques de maladies. La lecture est facile, après traitement du liquide par l’instrument. Le bâtonnet vire au rouge si le taux est élevé, il reste vert si tout est normal.

Les avantages du nano détecteur

Le détecteur de maladies permet de faire un diagnostic précoce des maladies métaboliques et infectieuses des animaux. Un taux élevé de biomarqueur indique un dysfonctionnement de l’organisme dans la majorité des cas. Même si l’animal est apparemment sain, il se peut qu’il présente une maladie et puisse transmettre aux autres. Il sera isolé du troupeau, et traité en fonction de son état. À ce stade précoce, les traitements sont simples : un ajustement de l’alimentation, et un apport supplémentaire en cas de carence. Une détection à temps, des maladies vous éviteront de dépenser une somme astronomique dans des traitements lourds. Quand l’animal présente des symptômes, un nano détecteur permet de commencer un traitement ciblé. Une antibiothérapie dirigée par les résultats des tests va limiter l’utilisation de plusieurs antibiotiques sur un même animal, et d’éviter les résistances. Vous ferez des économies considérables avec ce petit test.

Les maladies les plus susceptibles d’être détectées

Les maladies graves chez les animaux seront détectées précocement. Les maladies infectieuses comme la para tuberculose et la maladie de Lyme sont capables d’éradiquer un troupeau entier. Elles pourront être connues à temps, si vous utilisez un détecteur de maladies. Des tests périodiques sont nécessaires pour éviter ce drame. Les maladies métaboliques pouvant limiter la production doivent être traitées, dès les premiers tests positifs. Des dépistages sont aussi nécessaires pour détecter des troubles de l’immunité chez les nouveau-nés pour pallier les phénomènes.

Plan du site